Présentation de la FFCF

Depuis plusieurs années, les festivals, et particulièrement les festivals de chanson, ont pris une place capitale dans le paysage culturel francophone. Lieux de découvertes, points de rencontres privilégiés entre artistes, publics et professionnels, les festivals sont devenus des espaces de médiatisation incontournables.

 

Ayant en commun un attachement marqué pour la chanson francophone (sans exclusivité !) nous souhaitons, par le biais de cette charte, provoquer des rencontres, des convergences, des ralliements, des croisements.

 

Les festivals ont un poids économique considérable. Ils sont facteurs de développement, génèrent de l’emploi, participent à l’image des territoires. Ils sont utiles au secteur culturel dans la mesure où ils sont fédérateurs et génèrent fréquemment des synergies entre acteurs institutionnels et privés. Enfin, les festivals représentent des enjeux essentiels pour le développement de carrière des artistes, ils sont souvent des « terres d’accueil » pour les nouveaux talents.

 

En respect des principes édictés dans sa charte, la FFCF mène des actions concrètes en matière d’études, de rencontres professionnelles, d’accompagnement artistique.

S’étant dotée d’une coordination en 2010, elle a mis notamment en chantier sur trois ans :

  • Une enquête générale sur ses adhérents : Il s’agit d’un travail permanent de collecte sur l’activité des structures adhérentes permettant à la fois de définir le « poids » de la fédération auprès de la filière en terme quantitatif mais aussi pour identifier les attentes des adhérents pour la mise en place de rencontres professionnelles et d’ateliers.
 
  • Une série de rencontres professionnelle et d’ateliers avec les acteurs de la filière :De nombreuses thématiques ont été ou seront abordés comme :
    • La question de l’évolution de la chanson francophone et notamment la place qu’elle occupe aujourd’hui en terme d’écriture chez les jeunes artistes et pour les publics, dans les médias en général et la presse spécialisée, dans le développement et l’accompagnement artistique des tourneurs, dans la programmation des festivals…
    • Le danger que pourrait représenter l’hégémonie actuelle de la langue anglo-saxonne pour le développement de la chanson française et notamment chez les artistes français eux-mêmes.
    • Rencontres régulières avec les producteurs tourneurs : Elles s’inscrivent dans une volonté de bâtir un débat ouvert et constructif sur les réalités et les problématiques de chacun dans un objectif de connaissance mutuelle. Ce sera également l’occasion d’évoquer et d’envisager la mise en place de partenariats avec notre Fédération notamment dans le cadre de sa volonté d’accompagner et de soutenir collectivement de jeunes artistes.
 
  • Accompagnement artistique :

     

    • Autour de rencontres professionnelles, la FFCF organise chaque année au mois de novembre à Paris un évènement baptisé « Fédéchansons » qui présentent 18 artistes de la jeune génération.
    • La FFCF s’est rapprochée de l’Académie Charles Cros pour créer sous son égide le prix scène de l’année. Le choix de l’artiste est voté entre les adhérents de la FFCF et le prix est remis en novembre à Radio France au cours de la cérémonie de remise des prix des « Coups de cœur » de l’Académie.

Le Bureau de la Fédération des Festivals de Chanson Francophone

– Présidente : Laurence DESPEYRIÈRES  (Chant’Appart)
     o Vice-président chargé des relations extérieures : Marc PFEIFFER  (L’Estival)
     o Vice-président chargé de la francophonie : Roland LE BLEVENNEC
     o Vice-président chargé de l’accueil des nouveaux adhérents : Jacques MADEBENE

– Secrétaires : Florent LE DUC (Francofaune) & Dany LAPOINTE (Printival)

     o Secrétaire adjointe, Roxanne JOSEPH (Ta Parole)

– Trésorière : Céline FUCHS
     o Trésoriers adjoints : Pierre-Marie BOCCARD (Les Nuits de Champagne) , Gérard PONT (Francofolies)